13/07/2008

Sapa

Nous avons passe nos derniers jours au Vietnam dans les montagnes du Nord-Ouest. Apres avoir pris un train de nuit vendu comme "neuf et confortable" qui s'est plutot revele etre une version sale du RER C, nous sommes arrives a la frontiere avec la Chine, ou un bus local nous a emmenes jusqu'a Bac Ha. Le trajet en bus fut un grand moment "souvenirs et decouverte", "souvenirs" pour tous les points communs qu'il partageait avec les minibus boliviens : trois sacs de recoltes par personne, des gens assis ou ils peuvent..., et "decouverte" et mention speciale pour les 20 barils de 10l d'eau minerale qu'on a transportes entreposes dans l'allee centrale.
Bac Ha est une ville de province agreable ou les gens sont gentils ! Les habitants sont souriants, polis, et ne cherchent pas a vous crier dessus, a vous mepriser et a se moquer de vous, ou encore a vous mentir ouvertement. Non a Bac Ha, les gens ont une approche non conflictuelle de leurs rapports humains, cela change tellement quant on debarque d'Hanoi. Cette parenthese n'aura dure qu'une journee et une nuit, le temps de se promener au marche dominical ou les minorites H'mong Fleurs viennent vendre leur textile, leur alcool, et le fruit de leur recolte, et acheter des habits traditionnels, du poisson, ou encore des buffles. Les porcs crient d'un bout a l'autre, des H'mong en habits traditionnels discutent au coin des rues, des vendeuses ambulantes viennent vous proposer des sacs, des calots, on peut trouver des poupees, de l'artisanat, des colliers, des bracelets, du chili, des bananes, de la courgette, ou encore acheter une glace, un porcelet emballe dans un sac a riz, du poisson en train de pourrir au soleil... Le marche est authentique et plein de vie.
Le marche de Bac Ha, investi par les H'mong Fleurs
Apres le marche, nous sommes alles a pied voir Ban Pho, un village H'mong non loin de la. La campagne etait magnifique, des rizieres en terrasse recouvraient le bas de la vallee tandis que du mais brule par le soleil poussait sur les pentes les plus abruptes. Des femmes en petit groupe faisaient la route a pied, en direction du marche, discutant entre elles et portant sur leur dos leurs futures ventes. Des enfants restes au village s'amusaient a tirer a la fronde dans les fourres ou encore a regarder les gens passer sur la "grande route" ou, de temps a autre, une moto, avec un sac de riz attache comme on a pu, passe. Bac Ha fut une destination agreable que nous avons quittee pour aller a Sapa, la ville touristique du nord ou l'on peut voir d'autres minorites.
Le village H'mong de Ban Pho et ses rizieres en terrasse
A Sapa, nous avons fait une nouvelle balade vers un village H'mong, Cat Cat. Encore une fois, les paysages etaient magnifiques. Neanmoins, Sapa reste une destination tres touristique et les minorites se sont completement tournees vers le tourisme, perdant par la meme toute authenticite. C'est un ghetto de femmes en habits traditionnels, tentant de vous vendre tout ce qui peut etre vendu. Le soir, des mamies dans leurs habits H'mong noir viennent jusqu'a vous accoster pour vous proposer du hachiche, lamentable consequence du tourisme de masse... On peut aussi voir des Dzao, facilement identifiables a leur bonnet rouge. Nous sommes alles sur les hauteurs de Sapa, transformees en veritable parc d'attraction, pour apprecier la vue sur la vallee.
Sapa et ses minorites : les H'mong Noir... ... et les Dzao, avec leurs bonnets de chaperon rouge La vallee de Sapa et ses rizieres en terrasse Le village H'mong Noir de Cat Cat
Le parc au sommet de Sapa, il ne manque plus que Mickey !
Ce soir nous reprenons le train pour Hanoi ou un avion nous emmenera a Hong Kong. Le Vietnam est une destination qui nous a beaucoup decus. Venant du Cambodge et du Laos, les vietnamiens ne soutiennent pas la comparaison. Pire, de tout notre voyage nous n'avons jamais eu de si mauvaises et repetees experiences avec les population locales. Le pays est bon marche et possede de jolis sites comme la baie d'Halong, le delta du Mekong, ou encore les montagnes du Nord-Ouest, mais c'est malheureusement un pays tres touristique, ou s'ecarter des groupes de tour organise n'est pas une chose recommandee. On peut passer de tres bonnes vacances au Vietnam, allant de tour en tour, de guide en guide, d'agence en agence. Mais ne cherchez pas a vous debrouiller par vous-memes, a regarder de trop pres si on n'est pas en train de vous arnaquer, et surtout oubliez l'authenticite. Sortir des sentiers battus n'a jamais ete aussi difficile. Nous sommes bien loin de la gentillesse des laotiens, les vietnamiens sont tout sauf amicaux. Combien de fois nous a-t-on bouscules, klaxones, pousses, ignores, meprises, ou insultes dans notre dos. Tout est rapport de domination au Vietnam, et il est bien epuisant de s'aventurer hors des agences de tourisme... Nous partons donc soulages de quitter ce pays. L'experience en "back packeur" ne vaut pas le detour et on deconseille a quiconque de venir gacher ses vacances ici, si pres de pays comme le Laos, la Thailande ou le Cambodge...

5 commentaires:

Dad a dit…

Hébé, le conseil est clair !
Et il doit être fiable, après avoir parcouru en backpackers une dizaine de pays aussi variés !
On est impatients de voir ce que vous penserez de la Chine, ...

Mum a dit…

Très jolies scènes de marché. Bonne continuation sur Hong Kong.

Cokounet a dit…

Oui, moi aussi j'ai hâte de savoir ce que vous penserez des citadins chinois.
Bon voyage!

Maël a dit…

Tu me ramenera un chapeau !

Anonyme a dit…

J'ai passé quatre mois au Vietnam et j'ai trouvé ce pays magnifique. Pendant trois mois je me suis occupée d'enfants là-bas et j'ai été accueillie comme un membre de la famille. Puis j'ai visité le Vietnam du sud vers le nord, en n'hésitant pas à sortir des sentiers touristiques. Et les rencontres que j'ai pu faire à ce moment étaient une fois de plus incroyables. Je regrette vraiment que votre experience au Vietnam se soit mal passée et je conseille à tous ce beau pays, encore faut-il savoir l'apprécier!