22/06/2008

Angkor Wat

Nous avons passe une petite semaine a Siem Reap afin d'explorer les fabuleux vestiges de l'empire Khmer et de son ancienne capitale Angkor, le site le plus visite d'Asie du Sud Est, situes a quelques kilometres seulement. Siem Reap a de tres loin la palme de la ville la plus desagreable d'Asie du Sud Est : c'est moche, poussiereux, sale, et les cambodgiens pourris par le tourisme de masse sont les plus malhonnetes et les plus detestables que l'on ait rencontres. On se croirait de retour en Bolivie ou en Inde, ou il faut perpetuellement faire attention a ne pas se faire escroquer, et se battre pour le moindre dollar. Des mois qu'on avait pas connu cela et c'est bien difficile de s'y remettre apres la tranquillite de ces dernieres semaines passees en Thailande et au Laos. Cela apporte malheureusement un gros bemol a la decouverte des temples d'Angkor, mais ce n'est finalement pas tres surprenant etant donne le nombre de touristes qui transitent par ici, pres de 2 millions chaque annee... Heureusement pour nous, nous sommes actuellement au coeur de la basse saison, du fait du debut de la mousson, et nous avons en fin de compte rencontre bien moins de farang que ce qu'on pouvait craindre. Et si le temps a commence par etre tres maussade les premiers jours, nous avons ensuite eu droit a plusieurs magnifiques journees ensoleillees. Perrine nous avait rejoint 3 jours pour visiter Angkor en notre compagnie, et elle a amene avec elle le beau temps ! Angkor Wat est le temple le plus celebre et le plus photographie du parc historique. Il fut construit a l'apogee de l'empire Khmer et est un veritable chef d'oeuvre. C'est tout simplement l'edifice religieux le plus grand jamais construit, un batiment aux proportions titanesques qui s'etage sur trois niveaux et dont la tour centrale mesure 55m de hauteur. Des douves gigantesques entourent le complexe qui couvre une surface totale de 1500m par 1300m, traversees par une chaussee pavee de 200m de long. Cette chaussee mene a une gopura centrale dans le mur d'enceinte, permettant de penetrer a l'interieur du complexe. Alors que tous les temples et ruines d'Angkor font face a l'Est, Angkor Wat fait mysterieusement face a l'Ouest, assurant une magnifique exposition en fin d'apres midi pour le coucher de soleil.
Les douves gigantesques d'Angkor Wat
La gopura centrale
Une fois cette gopura franchie, on penetre a l'interieur du complexe sur une magnifique avenue bordee de naga, qui mene a l'entree du temple central, 350m plus loin. De chaque cote de cette avenue se trouvent deux petits pavillons recemment restaures (un peu n'importe comment malheureusement), puis deux petits bassins ceremoniels, dont un seul est encore rempli d'eau. C'est depuis le bord de ce bassin que les plus belles photos d'Angkor Wat peuvent etre prises, l'edifice central se refletant a la perfection dans les eaux tranquilles de cet etang.
Premier coup d'oeil sur le temple central (on ignorera les echafaudages...)
Angkor Wat se refletant dans les eaux du bassin nord
La photo obligatoire
Apres avoir passe un long moment a admirer les prasat typiquement Khmers de l'edifice central, et a profiter de cette vue sublime, qui vaut bien celle du Taj Mahal ou du Machu Picchu, nous sommes remontes sur l'avenue centrale pour rejoindre l'entree du temple proprement dit.
Angkor Wat vu depuis un cote de l'avenue centrale
L'avenue centrale, bordee de nagas
L'enceinte du temple
Le temple s'etage sur 3 niveaux, suivant un concept de "temple-montagne" tres souvent utilise par les Khmers : le sanctuaire principal se trouve au sommet de la tour centrale, loin au dessus du sol, symbolisant le royaume des dieux dont le roi est un representant. Le premier niveau est occupe par une galerie qui court sur plus de 800m tout autour du temple, et dont le mur interieur est integralement recouvert d'incroyables bas reliefs relatant les exploits de l'armee Khmere ou decrivant d'importantes scenes de la mythologie hindouiste, souvent tirees du Ramayana (l'empire Khmer ne s'est converti au Bouddhisme que plusieurs annees apres qu'Angkor Wat ne soit construit, sous le regne de Jayavarman VII). La finesse de ces bas reliefs, et la taille inimaginable des fresques representees font de ce premier etage le plus beau du temple.
Bas-reliefs ornant les 800m du mur interieur du premier etage
Une volee de marches conduit ensuite au deuxieme etage, une imposante cour interieure situee au pied des prasat du temple. De superbes apsara, nymphes celestes pour les Khmers, ornent les parois exterieures des galleries entourant cette cour, superbement dominee par les hautes tours du troisieme et dernier etage. Ce dernier etage est constitue de 5 prasat (4 situes aux angles d'un carre, entourant la tour centrale, la plus grande). Il est malheureusement maintenant interdit au public, on a donc du se contenter de flaner dans la cour du deuxieme etage, a admirer les linteaux des entrees et la beaute des tours.
Apsara du deuxieme etage...
... domines par les 5 tours du sanctuaire central
Il etait alors temps de ressortir du temple pour aller assister a un magnifique coucher du soleil depuis le bord du bassin nord...
Coucher de soleil sur Angkor Wat

2 commentaires:

Dad a dit…

Devant de telles merveilles, je n'aurai qu'un mot : j'en veux Angkor ! ...
Et je serai servi par le prochain post !
Dad

Tola a dit…

Bonjour,

J'aimerais tout d'abord vous féliciter d'avoir visité autant de pays, et de lieux des plus célèbres.

En effet, je suis tombé par hasard sur votre site qui nous permet de voir de photos tellement magnifiques. Etant cambodgien, je vous remercie d'avoir opté notre pays parmi vos formidables destinations à travers le monde.

Dans votre description, je trouve votre mécontentement à l'encontre de certains cambodgiens qui ont fait des choses peut-être très mauvaises. Ce seraient des gestes inacceptables pour vous, mais également pour un Cambodgien comme moi ou pour la plus grande majorité des Khmers.

La pauvreté fait que ces mauvais gens perdent toute la mentalité, et ils oublient donc la dignité du pays et celle que nos ancêtres nous ont laissée. Ainsi, au nom de tous les vrais bons cambodgiens, je m'en excuse fortement. Ces gens ne représentent pas du tout les Khmers...

Comment doit on dire ou croire qu'au pays qu'on surnomme PAYS DU SOURIRE, il n'y a que des gens comme tels? On sait, ils vous ont vraiment déçu, mais croyez moi, plein d'autres Cambodgiens sont très gentils et sympathiques.

Tola SUN