28/03/2008

Katmandou

Katmandou, la capitale nepalaise, est a des annees lumiere de ce que peuvent etre les grandes villes indiennes. La ville est construite autour de la Durbar Square, ou se trouve le palais ou habitaient auparavant les rois de la cite. Ces puissants souverains y ont fait construire un nombre incroyable de temples, dans un effort dementiel visant a concurrencer les autres royaumes de la vallee de Katmandou qu'etaient Patan et Bhaktapur. Le patrimoine culturel et architectural de la vallee est, de fait, tres important. La principale difference avec les grandes villes indiennes est la tranquillite qui regne ici, en dehors du quartier surtouristique de Thamel ou agences et magasins de trekking, restaurants et hotels se disputent le devant de la scene. Les Nepalais sont accueillants, polis et respectueux, et l'hindouisme et le bouddhisme cohabitent dans la plus grande harmonie. Les Nepalais sont aussi physiquement tres differents des Indiens, moins fins et elances, beaucoup plus types asiatiques, et une forte influence tibetaine se fait ressentir.
La Durbar Square de Katmandou
Maju Deval, principal temple de la Durbar Square
Temple de Degutaleju, devant l'entree du palais
Nous avons passe plusieures heures a flaner dans la Durbar Square et a nous balader dans la vieille ville, admirant l'architecture newar qui caracterise les temples de la vallee : pagodes a plusieurs toits, faites de briques rouges et de bois. Certains temples sont meme construits avec le bois d'un seul arbre ! Au detour d'une ruelle, nous sommes egalement tombes sur une scene de culte hindou assez surprenante, le sacrifice d'un buffle en l'honneur de la deesse Kali. La tete du buffle avait ete coupee, et elle tronait aux pieds de l'effigie de Kali presente dans le temple, pendant que le buffle terminait de se vider de son sang sur le trottoir... Nous nous sommes ensuite rendus au stupa bouddhique de Swayambunath, qui domine la ville du sommet d'une colline, en haut d'un impressionnant escalier. Nous avons passe plusieures heures la haut a gouter l'ambiance bouddhique tibetaine, admirer les banderolles de drapeaux a prieres, et a faire tourner les moulins a priere, tout cela au son des mantras (prieres) et des chants de meditation tibetains, dont le plus celebre, le "om mani padme hum", qui signifie litteralement "salut au joyau dans le lotus". Un stupa est une sorte de grand dome circulaire, qui a l'origine etait cense abriter des reliques du Bouddha, surmonte d'une fleche a laquelle sont accrochees des dizaines de banderolles de drapeaux a prieres. La fleche est ornee de chaque cote de deux yeux separes par une sorte de point d'interrogation, qui represente le chiffre nepali 1, symbolisant l'unite de toute vie. De nombreux moulins a priere entourent le stupa, et chaque soir les pelerins en font le tour en les faisant tourner, toujours dans le sens des aiguilles d'une montre. Nous avons la haut fait la rencontre d'un adorable petit nepalais, Monis, avec qui nous avons discute un bon moment.
Grands escaliers de Swayambunath Le stupa de Swayambunath Les moulins a prieres Les drapeaux a prieres flottant dans le vent Le petit Monis avec Russel
Apres cette premiere experience bouddhiste, nous ne pouvions en rester la et nous sommes alles a l'immense stupa de Bodnath, situe un peu en dehors de la ville, en plein coeur du quartier tibetain ou de nombreux exiles se sont installes apres avoir du fuir leur pays. Le stupa est beaucoup plus grand que celui de Swayambunath, et au coucher du soleil tout le quartier vient ici tourner autour du stupa, dans un moment d'echange et de convivialite formidable. Nous nous sommes joints a ce courant humain, avons fait tourner les moulins a prieres comme tout le monde, et cela restera sans aucun doute une experience inoubliable. Le bouddhisme est bien plus facile a apprehender pour nous que ne l'est l'hindouisme, beaucoup moins complexe, et beaucoup plus accueillant, on se sent bien moins exclus.
L'immense stupa de Bodnath
Imposant moulin a prieres Le coucher de soleil autour de Bodnath
L'hindouisme reste cependant la religion officielle et la plus repandue au Nepal, nous nous sommes donc egalement rendus a deux remarquables temples hindous, dont le plus important, Pashupatinath, situe sur les berges de la Bagmati, une riviere sacree, ou de nombreux ghats de cremation sont utilises en permanence. L'interieur du complexe est ferme aux non hindous, mais on peut cependant l'observer de quelques terrasses amenagees pour les touristes de l'autre cote de la riviere. Enfin, nous avons visite le temple de Gokarna Mahadev, lui aussi un peu en dehors de la ville, dont l'interet reside dans les superbes sculptures qui l'entourent et realisent une veritable anthologie de la mythologie hindou. Une trentaine de dieux sont representes, des plus connus, Brahma, Shiva-Parvati ou Vishnu, a la deesse Ganga, qui donne naissance au Gange, en passant par Saraswati, la deesse des etudiants et du savoir. Nous avons bien sur fait une petite priere en son honneur, histoire d'avoir la chance de realiser une bonne these !
Le grand temple de Pashupatinath Cremation sur les ghats de la Bagmati
Saraswati, notre venerable deesse

1 commentaire:

Dad a dit…

Si Saraswati est également la déesse des profs, faites-lui une prière pour nous, pour que les élèves apprennent un peu, .... et pour que les vacances viennent plus vite !
Remerciez aussi la déesse des voyageurs pour tout ce qu'elle vous permet de voir.
Happy trails to you !