04/12/2007

Sucre

Dans un premier temps, nous comptions passer quelques jours à Sucre, entre Cochabamba et Potosí. Malheureusement, la situation politique est actuellement très tendue en Bolivie, du fait de la rédaction d'une nouvelle constitution et du choix de la capitale. Ceci a conduit à de nombreuses manifestations à Sucre, qui veut justement devenir le siège du gouvernement, manifestations qui ont dégénéré en émeutes (la distinction entre les deux ne paraît pas très claire en Bolivie...) et ont eu pour bilan 4 morts et près de 150 blessés. La police avait même été contrainte de quitter la ville, laissant les détenus de la prison s'échapper... Voyant cela, on avait sagement décidé d'éviter Sucre en venant directement à Potosí. Mais comme la situation s'est considérablement apaisée ces derniers jours, nous avons décidé d'y aller à la journée depuis Potosí, les deux villes n'étant séparées que par 3h de bus. Et nous ne l'avons pas regretté ! Sucre est souvent considérée comme la plus jolie ville de Bolivie, et son centre-ville est même inscrit au patrimoine mondial de l'Unesco depuis 1991. Elle a aussi longtemps été surnommée "Ville Blanche des Amériques", du fait de la blancheur immaculée de nombre de ses églises et bâtiments.
Iglesia de Santa Mónica La cathédrale
Nous nous sommes rendus au couvent de San Felipe Neri. Ce couvent est aujourd'hui une école paroissiale, mais on peut encore monter sur ses toits et clochers, desquels la vue sur la ville est fantastique.
Coviento de San Felipe Neri Vue depuis les toits
Nous avons beaucoup aimé la ville, mais un jour nous aura suffi pour visiter le centre et ses principaux monuments. C'est donc sans regret que nous avons regagné le froid de Potosí dans la soirée...

2 commentaires:

Dad a dit…

Très belles photos.
Mais ces espagnols, à part tuer les indiens au travail, piller leurs richesses et leur imposer leur religion, qu'ont-ils fait ? ... Une belle architecture, c'est vrai, mais ...
La religion est-elle encore bien présente, pesante ?
Dad

Eddy a dit…

Oui la religion est très très présente... A Copacabana ils baptisaient même les voitures...