25/11/2007

Cochabamba

Après notre premier véritable trajet de bus en Bolivie, qui fut loin d'être de tout repos, nous sommes arrivés à Cochabamba, à quelques 7h de route de La Paz. Cochabamba, ville de 800 000 habitants, est située à 2300m, une altitude bien inférieure à celle des autres villes de l'altiplano, et est réputée pour son climat et sa cuisine. Il fait en effet ici bien plus chaud qu'à La Paz, et nous retrouvons avec plaisir le soleil que nous avions assez peu vu ces derniers jours. Nous avons donc tranquillement pu visiter la ville et les alentours. La place principale, la plaza 14 de Septiembre, est très agréable, et la ville est dotée de nombreuses petites églises. Les micros (bus locaux), quant à eux, sont kitschissimes.
Plaza 14 de Septiembre
Micro local
Parmi celles-ci, le couvent de Santa Teresa mérite d'être visité. La visite guidée est conduite par les étudiants en art qui s'occupent actuellement de la restauration du site. Le couvent comporte un magnifique patio, et on peut monter sur les toits, depuis lesquels la vue est superbe.
Patio du couvent de Santa Teresa

Vue depuis les toits du couvent

On peut notamment voir l'impressionnant Cristo de la Concordia. Cette immense statue, qui surplombe la ville du haut du Cerro de San Pedro, dépasse de quelques centimètres les 33m du célèbre Cristo Redentor de Rio de Janeiro. On peut évidemment monter jusqu'au pied de la statue, monnayant quelques bolivianos (beaucoup trop !).
Cristo de la Concordia
Après avoir fait à peu près le tour de Cochabamba, nous aimerions maintenant nous rendre au Parc National Torotoro, situé à quelques 130 km, et réputé pour les fossiles et autres empreintes de dinosaures qui le parsèment. Malheureusement, après avoir fait 3 fois le tour de la ville en taxi pour trouver la gare routière qui dessert Torotoro, nous avons fini par apprendre que nous avions raté ce matin le bus qui s'y rendait, et qu'il n'y en avait pas d'autre avant jeudi prochain... Les transports privés semblent hors de prix, nous ne savons donc pas vraiment pour le moment si nous allons pouvoir nous y rendre. Voyager en Bolivie n'est assurément pas de tout repos...

1 commentaire:

Michel a dit…

Si c'est pas trop vous demander, vous pourrez me rapporter un de vos bus ? (je dois bientôt changer de voiture, et au moins, ce serait original...)
A part ça, on apprécie toujours autant vos récits (même un peu loullié...)
Bonne continuation.