01/11/2007

Canyon del Colca - Oasis Paraiso

Le deuxième jour de notre trek a commencé par un petit déjeuner gargantuesque et une montée de 1h30 en plein soleil jusqu'à Tapay, le plus grand des villages du coin. Là encore la vie est tournée vers l'agriculture et l'élevage familial. Des champs en forme d'escalier recouvrent les flancs du canyon et nous offrent un cadre magnifique tout au long de notre balade. Nous faisons halte au village de Malata pour la pause déjeuner. Un couple de belges, Stéphan et Isabelle, la trentaine passée, se joint à notre table. Nous faisons très vite connaissance et ce grâce au caractère atypique de Stéphan. Autant dire que Stéphan est un sacré baroudeur très loin du touriste en tongue et chaussettes blanches appareil photo autour du cou. Stéphan a sur un coup de tête traversé tout le sous-continent indien, puis pris un bateau jusqu'à une île déserte où l'équipage l'a laissé à 3 heures de marche du rivage près du seul point d'eau, tout ça parce qu'il avait trop froid sur les contreforts himalayens. Stéphan s'est aussi baigné dans les eaux du Gange a Varanasi et a subi les foudres de la tourista quatres jours durant. Voilà qui cerne le personnage !
La montée à Tapay
Une maison dans Tapay
Le reste de l'après midi fut une agréable descente jusqu'à l'oasis Paraiso, au fond du canyon. Le repas du soir fut léger, faute de soles (la monnaie péruvienne) : un paquet de Cracker's Cream et de l'eau traitée au Micropur !
Arrivée à l'oasis Paraiso
Le Colca, au fond du canyon

1 commentaire:

MUM a dit…

Eddy : hum, même les carottes, tu les aurais trouvées délicieuses , lol ! MUM